Pour qu’un couple «fonctionne», il est vain de chercher des recettes miracles. La franchise, la communication et le respect sont les seules armes qui donnent de bons résultats... si elles sont bien utilisées. Et si on en a le courage!

Dans une relation amoureuse, il est important que les deux partenaires se sentent à l’aise et en parfaite harmonie. Mais il y a parfois des malaises: si Chéri sent des pieds ou a une haleine de chacal, ou si vous êtes trop jalouse, trop maniaque ou si précieuse qu’il ne peut vous toucher les cheveux parce que vous avez peur d’être décoiffée… Dans ces cas-là, il est urgent de trouver une façon de parler des problèmes qui nous pèsent, mais qu’on trouve difficiles à aborder. Il n’est pas conseillé de garder ces rancoeurs pour soi.

Tension, attention

En effet, ce genre de problèmes peut provoquer une baisse du désir, ce qui forcément crée des tensions dans le couple. Or, si l’un des deux ne connaît pas l’origine du problème, il y a peu de chance que la situation s’améliore. La communication reste le moyen le plus sûr, le plus efficace et le plus direct pour régler ces désagréments, mais il faut un peu de tact.

Toutefois, dans n’importe quelle situation, «il faut être honnête, ne pas raconter d’histoires, ce qui ne signifie pas se laisser aller et dire tout ce qui nous passe par la tête! Il ne faut pas tout dévoiler, mais jouer franc jeu. Prenez l’exemple d’une personne qui a mauvaise haleine. C’est très désagréable pour l’autre, mais il n’est pas utile d’humilier son partenaire pour autant. Il est préférable de trouver le bon moment pour expliquer qu’il y a certainement un problème de digestion ou d’hygiène buccale», explique un psychiatre français. Dédramatiser est une attitude gagnante pour régler un problème sans provoquer une crise.

Tact et diplomatie

Savoir se parler librement peut d’ailleurs renforcer l’intimité dans le couple, car c’est un signe de confiance mutuelle. Il faudra néanmoins trouver le moment idéal pour traiter de sujets plus délicats, mais il est conseillé de ne pas attendre trop longtemps non plus. Dans un moment d’intimité où l’autre se sent en confiance, on peut commencer à aborder certains thèmes, sans avoir l’air de se livrer à un règlement de compte. Il suffit de parler sincèrement de son sentiment, de façon neutre, et surtout laisser l’autre répondre et exposer ses arguments, en l’écoutant! Il faut absolument veiller à ce que la conversation ne s’envenime pas et éviter d’aller trop loin en disant des choses désagréables et agressives.

Oh le vilain!

Si les problèmes viennent d’une attitude désagréable ou vulgaire de votre partenaire, il est peut-être temps de le mettre au pied du mur ou de trouver une astuce pour le faire changer. «Au fil des années, mon ami s’est laissé aller. Ça ne le dérangeait plus de roter ou de péter lorsque nous étions tous les deux collés devant la télévision. Il faisait la même chose lorsque nous étions au lit. Un jour, je lui ai dit que ça me dérangeait vraiment beaucoup. Nous avons mis en place une tirelire. Chaque fois qu’il s’oublie, il doit y mettre un dollar, sinon il dort sur le divan. En moins de deux semaines, le problème était réglé. Il en a même parlé à tous ses chums!» explique Jacynthe. Toutes les idées sont bonnes, tout dépend de comment elles sont présentées.

Par Samuel Pradier