Un nombre grandissant de femmes adorent la porno, la vraie porno. Oui, même les féministes!

L’année dernière, une étude exhaustive portant sur l’usage de la pornographie en ligne a montré que le nombre d’utilisatrices a crû de 30 pour cent.

L’étude a été menée en Angleterre par la firme Neilsen NetRatings.

Des films pour elle?

Le choix de films pornographiques s’adressant spécifiquement aux femmes est toutefois limité comparativement à tout ce qui se fait dans l’ensemble de la production, soit un par mille. Et, comme l’indique Chantelle Gallant, il n’y a rien de clairement précis en ce qui a trait aux goûts des femmes. Certaines préfèrent des films plus romantiques avec une intrigue, d’autres n’hésitent pas à choisir des scènes clairement plus dures. Finalement, madame peut aimer voir le même type de film osé que monsieur.

La première femme réalisatrice de films pornos, la Britannique Anna Span a été une des femmes honorées lors de la soirée des «Annual Feminist Porn Awards».

En 1998, Anna Span a écrit son mémoire de graduation sur les raisons pour lesquelles les femmes ne trouvaient pas les danseurs Chippendale «sexy». Après ses études, elle a mis sur pied une maison de production qui a généré une quarantaine de films depuis.

Tout en admettant qu’elle était absolument contre la pornographie lorsqu’elle était jeune, la réalisatrice a changé son fusil d’épaule en décidant de faire de meilleurs films plutôt que de lutter contre ce qui était déjà offert aux hommes dans la société occidentale. «À ceux qui me disent qu’ils sont vraiment contre la pornographie, je leur demande s’ils ont eux-mêmes des fantasmes. Alors je leur réponds: en quoi cela dérange-t-il que les fantasmes soient transformés en images? Et nous leur demandons d’identifier les différences.»

Un regard différent

Si les femmes peuvent identifier la qualité et les nuances dans ses films, peu d’hommes sont en mesure de les apprécier, selon la réalisatrice Anna Span. Non seulement les femmes ont plus de plaisir à voir ses films, mais le tiers des scènes sont tournées à partir d’un regard féminin. Elle choisit particulièrement des hommes que les vraies femmes trouvent attrayants, même s’ils sont parfois difficiles à trouver.

Les dialogues sont mieux écrits, le vocabulaire est meilleur et les vêtements sont plus élégants.

Karen Jones, qui est à l’origine du site FortheGirls.com offrant aux femmes des photos de nus, considère que les photos sur ce site sont plus positives et intelligentes que ce qu’on retrouve sur des sites pornos traditionnels. Ce site attire environ 20 000 visiteurs par jour. «Nous recevons des commentaires de nos membres qui étaient frustrés avec le matériel pornographique traditionnel qui est souvent dégradant ou tout simplement stupide.»