La position, le doigté et autres moyens, de l'eau au sextoys sans oublier le mental ...les techniques de masturbation sont multiples

Les statistiques révèlent qu’à la fin de l’adolescence près de 90 % des garçons et 70 % des filles ont déjà eu recours à la masturbation. Pour celles qui n’ont jamais osé essayer ou qui souhaitent découvrir d’autres techniques, voici quelques trucs pratiques pour atteindre l’extase en solo.

La position

Les jambes repliées ou écartées, le corps allongé ou encore en position assise, le dos appuyé contre la tête de son lit ou contre un mur... Toutes les positions sont bonnes, à condition qu’elles soient confortables et qu’elles vous donnent le goût de vous titiller le clitoris.

Une fois que vous êtes plus habituée (eh oui! on peut devenir une pro de la masturbation!), on peut s’amuser à changer de position. Par exemple, il est possible de se masturber par derrière (couchée sur le lit avec un oreiller sous le ventre) ou debout contre un mur... Il suffit de laisser aller son imagination au rythme de ses pulsions.

Le doigté

Souvent, c’est avec le majeur qu’on arrive à bien se stimuler de haut en bas, d’avant en arrière ou encore avec des mouvements circulaires. Vous pouvez toucher directement votre clitoris ou opter pour une stimulation plus subtile en caressant l’un des côtés de la hampe ou le pourtour du clitoris. Comme vous êtes toutes fort différentes, la pression et le rythme varient d’une femme à une autre. Certaines d’entre vous préfèrent conserver le même rythme pour parvenir à l’orgasme, alors que d’autres commencent doucement pour ensuite accentuer la pression et le rythme au fil de la masturbation. Une fois la méthode masturbatoire bien maîtrisée, certaines aiment s’arrêter juste avant d’atteindre l’orgasme, puis recommencer la stimulation.

Pourquoi pas le frottement?

Certaines femmes préfèrent utiliser la technique de frottement pour parvenir à l’orgasme. Couchée, vous pouvez vous frotter contre un oreiller, un toutou, une couverture ou encore un coussin placé entre nos cuisses. Si vous souhaitez une sensation plus soutenue, vous pouvez vous asseoir à califourchon sur l’objet moelleux sélectionné. Pour atteindre l’orgasme de cette façon, le plus important est la régularité du rythme.

et L’eau!

Dans le bain ou sous la douche, le savonnage du corps et des parties génitales est une excellente entrée en matière, à condition de ne pas introduire nos doigts à l’intérieur de votre vagin, car le savon pourrait modifier son pH et déséquilibrer votre flore vaginale.

Afin de bien stimuler votre clitoris, vous pouvez utliser la pression de l’eau jaillissant de la pomme de douche en position assise, debout ou agenouillée. Si vous ne parvenez pas ainsi au degré d’excitation voulu, vous pouvez ajouter une stimulation manuelle. Notons ici que les jets des baignoires à remous peuvent vous procurer des sensations très agréables.

Le vibromasseur

C’est incontestablement le plus populaire des jouets pour adultes. Sa vibration stimule votre clitoris ou l’intérieur de votre vagin afin d’élargir l’éventail de vos sensations. Bien des positions vous permettent d’utiliser le vibromasseur, qui vous donne aussitôt l’agréable feeling d’être délicieusement «remplie». De plus, si vous vous amusez à le serrer en vous, cet objet vous permet d’exercer vos muscles vaginaux. Certains modèles étant à intensité variable, il vous est possible de contrôler votre montée jouissive. Si vous le désirez, vous pouvez doubler la stimulation en utilisant à la fois vos doigts et l’appareil. Pour stimuler directement votre point G, vous devez utiliser un modèle à bout recourbé.

Les boules de geisha

Originaire d’Orient, cet objet se compose de deux petites boules, lisses ou picotées, reliées l’une à l’autre. Destinées à être introduites dans votre vagin, elles peuvent être portées quotidiennement, et ce, même à l’extérieur de la maison, tandis que vous vaguez à nos occupations habituelles. Elles procurent par vagues successives une grande sensation de plaisir tant et aussi longtemps qu’elles sont en vous. Portées quelques heures avant le rapport sexuel, elles peuvent faciliter la lubrification vaginale en favorisant une montée progressive du désir. Voir un exemple ici

Enfin: Tout est dans le mental!

C’est bien beau de savoir comment s’y prendre physiquement, mais pour atteindre l’orgasme par la masturbation, il faut aussi savoir comment s’y prendre psychologiquement. Dans le processus d’excitation en solo, les fantasmes jouent un rôle primordial. Pour accélérer votre ascension vers l’orgasme, revivez en pensées une scène torride déjà vécue ou encore imaginez de toutes pièces votre relation sexuelle rêvée. Si vous manquez d’imagination, vous pouvez stimuler vos sens en visionnant un film XXX ou encore en lisant quelques pages d’une nouvelle érotique.

Une fois l’orgasme atteint, continuez la stimulation: votre plaisir a ainsi des chances d’être encore plus intense et, à force de pratique, certaines d’entre vous peuvent même arriver à avoir des orgasmes multiples. En combien de temps evriez-vous atteindre l’extase? À ce qu’il paraît, lorsqu’on en a l’habitude, la jouissance arrive en moins de quatre minutes. Mais au-delà de tous ces conseils, notez que votre capacité à atteindre l’orgasme rapidement dépend souvent de votre état physique (fatigue) et psychologique (stress) ainsi que de votre degré d’excitation.

Par Annie Turcotte Parution